fbpx

Multi-Planning, un des pionniers du cloud

Multi-Planning, un des pionniers des applications 100% cloud

Alors que nous célébrons 16 ans de la création de l’entreprise, nous avons demandé aux cofondateurs originaux de Multi-Planning de répondre à cette question :
« Comment était-ce au début ? »

En me rappelant les débuts de Multi-Planning.com, cela a déclenché beaucoup de très bons souvenirs.

Peu de gens le savent, mais cette petite entreprise française a été l’une des premières en Europe à fournir des services « Cloud », avant même que le Cloud ne soit appelé le Cloud.

Avec l’inventeur et cerveau technologique Pierre Gobin, le 18 janvier 2005 nous avons séparé Multi-Planning de sa principale société de services informatiques qu’il possédait et dirigeait, et nous nous sommes lancés dans l’inconnu.

C’était l’époque des téléphones à clapet. L’époque où un simple site Internet de 3 pages coûtait l’équivalent de 5 000 euros en argent d’aujourd’hui. L’époque où la plupart les investisseurs potentiels pensaient que lorsque vous vouliez dépenser une partie des fonds sur des serveurs, c’était pour employer des gens pour servir du café lors des réunions. Sérieusement !

Comment tout a commencé

L’aventure a en fait commencé le 23 février 2003. C’était ma première rencontre avec Pierre Gobin et son équipe. En tant que consultant spécialisé dans le développement des affaires, j’ai été appelé pour voir comment je pourrais aider à développer son entreprise.

Pour résumer une très longue histoire, Pierre m’a montré la première version de son application en ligne qu’il avait conçue. Fondamentalement, il avait conçu ce produit pour résoudre un problème pour lequel il ne trouvait aucune solution sur le marché. Cela a déjà attiré mon intérêt.

Son problème était qu’il disposait d’une dizaine de Techniciens couvrant l’ensemble de la région Loire-Atlantique, dont la mission principale était d’aider à résoudre les problèmes informatiques des 250 correspondants presse de Presse Océan, le plus grand journal de la région.

Les jeudis et vendredis allaient devenir un chaos total, car chaque correspondant de presse qui avait un problème informatique, avait besoin d’une attention immédiate afin que son article puisse être envoyé au siège à temps. S’ils manquaient la date limite, leur article ne serait pas publié et ils ne seraient pas payés.

Ainsi, au cours des derniers jours de la semaine, chaque Technicien devait appeler le bureau après chaque réunion pour savoir où se trouvait la prochaine visite client, car son programme initial avait inévitablement été modifié en raison des nouvelles priorités.

Pierre a donc conçu une application de planification en ligne multi-utilisateurs qui permettrait à chaque Technicien de consulter son téléphone après chaque réunion pour voir où se trouvait la prochaine réunion. L’adresse et les numéros de téléphone ont été inclus au cas où la réunion aurait changé ou que le client aurait besoin d’être contacté car le Technicien était perdu ou en retard. Chaque planning était mis à jour en permanence en temps réel.

Cela peut sembler très simple et familier aujourd’hui, mais en 2003, il y a « seulement » 16 ans, c’était simplement révolutionnaire. Cela montre également que l’adage selon lequel la nécessité est la mère de l’invention est vrai.

Old computer showing multi-planning
Les PC haut de gamme avaient une télécommande à l'époque.

Une nouvelle vision

Quand j’ai vu le fonctionnement de la planification multi-utilisateurs et que je l’ai essayé par moi-même, j’étais convaincu que cette technologie allait changer la donne pour l’avenir.

Ayant moi-même été commercial et directeur des ventes pendant des décennies, je savais que ce produit fonctionnerait également pour la plupart des vendeurs itinérants à travers le monde. En effet, quiconque était mobile.

Lors de nos premières réunions de brainstorming, nous avons déterminé comme un autre avantage majeur que le logiciel n’avait pas besoin d’être physiquement installé et régulièrement mis à jour. Les logiciels ne pouvant être installés et mis à jour uniquement par un informaticien officiel. Chaque logiciel devait être mis à jour manuellement sur chaque terminal, un à la fois. Et il y avait de nombreuses mises à jour et plantages à cette époque.

De nombreux mois ont été consacrés à la mise au point du concept initial de Pierre afin de le transformer en un produit commercialisable. Lorsque la première version est devenue disponible, le besoin de trouver les clients et les investisseurs est devenu urgent. Tous les travaux de développement et les analyses de marché se sont déroulés parallèlement aux activités quotidiennes afin de maintenir les entrées d’argent et qui aidaient à financer le développement.

Chasse aux clients

Je ne peux être d’accord avec Albert Einstein que lorsqu’il a dit :

« Le génie, c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration ».

En 2004, Google Agenda n’existait pas.

La seule possibilité d’obtenir des emails et / ou votre agenda quand vous étiez en déplacement était d’utiliser Microsoft Outlook Exchange, qui était une solution assez coûteuse pour les PME.

Quand j’ai fait la première démonstration en live en 2004 devant des dizaines de personnes à la Chambre de Commerce de Nantes, c’était assez simple. J’avais 2 téléphones à clapets, un dans chaque main. J’ai choisi le visage le plus curieux mais le plus amical devant moi et lui ai demandé : « À quelle heure voudriez-vous que nous nous rencontrions demain ?».

« Pourquoi ?  » répondit-il un peu surpris. »

« C’est juste pour une démo rapide … »

« OK, je m’appelle Julien et on peut se retrouver demain à 10h. »

En quelques secondes, j’avais tapé les informations dans mon planning sur un téléphone (en fait pas si facile avec les vieux claviers de téléphone) et poussé « envoyer ». Le téléphone dans mon autre main émit un bip presque instantanément et je montrai à Julien que notre rendez-vous venait juste d’arriver sur l’écran de l’autre téléphone. En quelques secondes. Il était vraiment étonné. Il s’est retourné vers les autres autour de lui et a dit : « Vous avez vu ça ? C’est comme de la magie ! »

Après avoir répété le « tour » plusieurs fois pour différentes personnes, ils se sont vite rendu compte que c’était pour de vrai et qu’il ne s’agissait pas simplement d’un SMS envoyé d’un téléphone à un autre, ou d’une autre astuce. Ayant capté leur intérêt, je leur ai ensuite montré comment Multi-Planning.com pouvait être utilisé pour planifier l’itinéraire pour se rendre à leur bureau en se connectant à une application cartographique. Comme je l’ai dit, GoogleMaps n’existait pas à l’époque. Nous avons utilisé un service français appelé Mappy.com. En cliquant sur l’adresse d’un contact, Multi-Planning rechercherait automatiquement l’adresse sur Mappy.com et, en fonction de la taille et de la qualité de l’écran du téléphone, les directions et le temps de trajet étaient affichés.

Pour son époque, c’était tout simplement incroyable !

Les gens ne croyaient tout simplement pas qu’une petite entreprise française pouvait rivaliser sur le plan technologique avec l’ogre Microsoft.

À cette époque, des marques comme Nokia, Ericson, Blackberry, Alcatel, LG, Samsung et d’autres rivalisaient furieusement pour devenir des leaders sur le marché de la téléphonie portable, les téléphones, les Palms et les PDA devenant de plus en plus sophistiqués chaque mois. Nokia était le leader du marché à l’époque, et Blackberry était populaire auprès des entreprises en raison de sa sécurité accrue et de son clavier complet.

Premier succès commercial

Début 2005, nous avons trouvé notre premier client payant : Bently-Nevada. Une filiale de ce qui est maintenant le groupe GE Energy. J’ai demandé au patron nantais, Serge Mousset, pourquoi une si grande entreprise comme GE, qui avait accès à tous les logiciels du marché, voudrait acheter nos services de planification et de CRM fonctionnant sur le cloud ?

Il a passé 10 minutes à nous expliquer ce qu’il considérait comme les principaux avantages pour lui et son équipe. Certaines de ses idées, nous n’avions même pas pensé nous-mêmes. Sa réponse est devenue notre futur argumentaire de vente.

Je lui ai alors demandé combien il serait prêt à payer pour ces services. Sa réponse était 3 fois le prix que nous avions initialement imaginé. Le contrat que nous avions préparé est resté dans la mallette de Pierre et nous avons envoyé à Serge un nouveau contrat avec le nouveau prix le lendemain.

Il s’agissait d’un abonnement mensuel par utilisateur, qui pouvait être annulé à tout moment. Aucun risque pour l’utilisateur. C’était également très nouveau, car de nombreuses personnes détestaient les abonnements téléphone, Internet et télévision, qui étaient généralement annuels et très difficiles à faire annuler.

Captures d’écran de la première version de multi-planning et équipement d’accès… d’époque.

Personnalisation

Notre prochain client clé était une initiative régionale autour de Nantes appelée HAD (Hôpital A Domicile). L’idée était de réduire le nombre de patients dans les hôpitaux en embauchant plus de 100 infirmières « mobiles » qui soignaient les patients à leur domicile, libérant ainsi des lits dans les hôpitaux.

Nous avons résolu leur problème d’envoi de centaines de feuilles de planification Excel individuelles envoyées par télécopieur (vous connaissez ?) chaque jour aux infirmières.

Ayant créé la première application de planification en ligne multi-utilisateurs, comprenant l’un des tout premiers CRM en ligne, avec des liens cliquables qui ouvraient une carte des directions, nous avions déjà aidé HAD à optimiser l’efficacité de leurs infirmières.

En se connectant chaque matin à leur compte Multi-Planning, ils pouvaient voir en temps réel quel était leur programme de la journée. Ils pourraient planifier leurs itinéraires vers les patients et les contacter si nécessaire.

Mais nous sommes allés plus loin. En participant à certaines visites avec les infirmières, j’ai discuté avec eux de la façon dont elles aimaient ou pas l’application, j’ai écouté leurs commentaires sur les améliorations possibles, mais aussi vu ce qui se passait après leurs visites.

Les infirmières devaient généralement retourner à l’hôpital afin de passer les commandes des produits de soins dont elles avaient besoin pour chaque patient. Cela devait être commandé et envoyé à l’adresse du patient avant la prochaine visite. De retour à l’hôpital, ils ont également dû rédiger leurs rapports de visite afin que les médecins en charge de ces patients puissent faire des recommandations pour le traitement.

En discutant avec Pierre, nous avons proposé une solution personnalisée pour HAD : un système de commande en ligne pour les infirmières qui pouvaient passer leurs commandes depuis leur téléphone et être en mesure de gérer leurs rapports de visite directement dans Multi-Planning. Cela signifiait que les infirmières ne devaient se rendre à l’hôpital qu’une fois par semaine, augmentant le nombre de visites par jour aux patients et qu’elles pouvaient disposer de toutes les informations pertinentes concernant un patient stockées en ligne et partageables avec ceux qui en avaient besoin.

Tout simplement inouï.

Le déploiement était facile car chaque nouvelle fonctionnalité ou amélioration ne nécessitait aucune installation ni aucun temps d’arrêt des ordinateurs concernés.

La formation était cependant essentielle : le support client a toujours été inscrit dans l’ADN de Multi-Planning depuis le début, car les clients de nouvelles technologies sont plus susceptibles de les adopter s’ils sont accompagnés et aidés à les utiliser correctement.

Le coût du développement pour HAD était facilement justifiable par les centaines de visites de patients supplémentaires par semaine et par l’amélioration des flux de travail des documents confidentiels dans le système hospitalier.

La recherche d'investisseurs

La recherche d’investisseurs était encore plus difficile que la recherche de clients. La bulle Internet avait récemment explosé et tout ce qui concernait l’informatique, les logiciels et, en particulier, Internet, était tenu à distance.

Lorsque nous étions enfin devant des investisseurs potentiels, principalement dans la soixantaine ou plus, ils ne pouvaient tout simplement pas saisir le concept de multi-planification. Comment ça fonctionnait. Comment c’était déployé. La plupart des investisseurs potentiels avaient fait fortune en fabriquant du savon, des produits alimentaires, de l’immobilier, et ils nous posaient des questions comme :

« Où est votre usine ?»

« Où stockerez-vous vos produits ?»

« Les gens peuvent vraiment payer par carte de crédit en ligne ? »

« Aucune facture envoyée par la poste tous les mois ? »

« Mes contacts sur mon PC sont accessibles sur mon téléphone ? »

« Je peux stocker un fichier sur mon PC au travail ou le récupérer dans ma chambre d’hôtel le soir sur mon téléphone ? »

Pas d’usine, pas de produits à stocker dans un entrepôt avec dates de péremption, pas de frais d’expédition, pas de droits de douane à l’étranger, pas de risques financiers dus aux mauvais payeurs… c’était tout simplement trop beau pour être vrai. Il devait y avoir un hic !

Diversification

Puis vint le temps de la diversification. Nous sommes passés de la « planification » des personnes à la « réservation » des choses. L’une des premières idées en est venue lorsque je déjeunais avec Walter, le gérant du charmant club de golf de Vigneux.

Toutes les 5 minutes, il devait se lever pour répondre au téléphone. C’était jeudi et avec le beau temps annoncé pour le week-end, les membres sonnaient à la réception pour réserver leurs heures de départ. Quand j’ai demandé à Walter « … et si je pouvais installer un système de réservation en ligne pour les départs, serais-tu intéressé ? » la réponse était « Evidemment ! ».

Tous les jeudis et vendredis, 50% de son temps ou celui de la personne à la réception était passé à répondre au téléphone pour donner aux membres leurs heures de départ. Toutes les semaines. Le calcul de la valeur ajoutée a été rapide à faire. Ainsi Pierre et son équipe ont créé un système de réservation en ligne applicable à tout type de réservation, que ce soient les départs de Golf, les courts de Tennis, les rendez-vous chez le dentiste, l’utilisation des voitures de société, les salles de réunion, etc.

Multi-Planning.com était même utilisé par les couples divorcés pour gérer les agendas de leurs enfants. Planifier en temps réel quand tel enfant serait avec tel parent, à qui le tour de venir les chercher à l’école ou au sport, qui s’occuperait d’eux pendant les vacances scolaires, etc.

Tout cela semble si normal aujourd’hui, mais à l’époque, c’était une révolution.

 

J’ai ensuite négocié des contrats de partenariat avec Orange (alors connu sous le nom de France Télécom), SFR et Bouygues Telecom, où nous avions encore adapté le business model pour créer un package complet pour le client regroupant : les services de Multi-Planning + un Smartphone + un abonnement Data.

 

L’iPhone 3G a révolutionné ce marché lors de son lancement à l’été 2008, et avec lui, les capacités des applications en ligne.

 

Malheureusement, notre manque de financement ne nous a pas permis de poursuivre d’autres idées intéressantes, comme le développement du module CRM en ligne. SalesForce.com incarne aujourd’hui beaucoup d’idées que nous avions eu en 2007 mais n’avions pas les ressources pour les développer. A la même époque, nous voulions également développer un module de comptabilité en ligne, car pour une petite entreprise, la comptabilité, en particulier la comptabilité française, était un désastre administratif extrêmement chronophage avec des papiers, des documents, des reçus et des comptables voyageant vers et depuis l’entreprise chaque mois, gâchant un temps précieux. Si seulement nous pouvions remplir les documents en ligne, numériser le document pertinent et demander au comptable de tout valider depuis son bureau. Difficile à croire, mais en 2007, cela n’existait tout simplement pas !

Conclusions

Le succès de l’entreprise Multi-Planning reposait sur une idée initiale brillante, une réflexion originale, un travail d’équipe multidisciplinaire étonnant, du courage, du dynamisme, de la détermination et la volonté de prendre des risques et de faire des sacrifices.

Quel privilège d’avoir pu participer et façonner une telle aventure. Pouvoir construire une nouvelle vision pour un produit ou un service, pour une industrie tout entière, où il n’existe pas de règles, d’exemples ou de références, personne sur qui copier, est probablement l’un des défis (commerciaux) les plus passionnants de tous.

Comme l’a apparemment dit Henry Ford : « Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient dit des chevaux plus rapides ».

Avec Multi-Planning, nous étions dans une situation similaire, où l’écoute des clients est bien sûr essentielle, mais parfois il faut sortir des sentiers battus, sortir de la boite comme on dit, et être capable d’imaginer une nouvelle vision du futur.

Les Start-ups, a l’époque autant que maintenant, ont besoin non seulement de financement et de technologies innovantes, mais aussi de bons moyens en vente, en marketing, en communication et en gestion de projets afin de guider une excellente idée, potentiellement révolutionnaire, à travers les étapes de création d’un produit ou service commercialisable et rentable.

Mais les Start-ups ont également besoin des « early adopteurs », ces individus qui aiment acheter les nouveaux produits, et de personnes qui prendront un risque en investissant dans une nouvelle technologie.

 

Merci à toutes les personnes impliquées, avec une mention spéciale pour Serge Mousset, où que vous soyez aujourd’hui, pour avoir cru en nous et en notre modèle technologique innovant.

 

Et le développement du Cloud se poursuivra dans les années à venir avec l’avènement des stratégies multicloud, de l’informatique ubiquitaire, de l’IOT, de l’IA, etc.

 

Il y a encore tellement de potentiel à exploiter dans le Cloud !

Suivez Alex Serres sur son LinkedIn :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs requis sont notés avec une étoile *

Vous pouvez utiliser ces tags HTML et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connexion