Connexion

Comment garder le contact avec ses télétravailleurs ?

Entrée en vigueur sous la forme d’ordonnances à l’automne 2017, la réforme du Code du Travail assouplit certaines des règles qui conditionnent la possibilité pour un salarié d’exercer son activité en dehors des locaux de l’entreprise. Au quotidien, cette forme d’organisation à distance est inconcevable sans le recours aux technologies de l’information et de communication (TIC).

Le télétravail est-il incompatible avec une certaine idée de l’entreprise qui prône l’engagement collectif et l’esprit d’équipe impulsé en interne afin de tirer tout le monde vers le même objectif de réussite ? Cette question se pose avec d’autant plus d’acuité que les ordonnances Macron ambitionnent d’en encourager la pratique grâce à un cadre juridique assoupli et élargi aux télétravailleurs occasionnels, là où la précédente législation imposait un principe de régularité.

Les nouvelles règles stipulent aussi que ce mode d’organisation spécifique doit être défini sur la base d’un contrat collectif négocié avec les syndicats ou, à défaut, faire l’objet d’une charte élaborée par l’employeur après la consultation du comité d’entreprise (appelé à devenir un comité social et économique à partir de 2020). En contrepartie, l’obligation d’établir un avenant sur le contrat de travail des salariés éligibles disparaît, une simplification qui allège les procédures RH nécessaires au déploiement du dispositif.

Coordonner les équipes

S’il advient que ces mesures remplissent leur objectif et parviennent à faire grimper le taux de télétravailleurs français dans les prochaines années, quelle politique l’entreprise sera-t-elle amenée à engager pour maintenir le lien avec ces troupes dispersées et les faire adhérer à un projet commun en temps réel ? Aujourd’hui encore, la loi conditionne le télétravail à l’usage des technologies de l’information et de la communication (voir l’article L222-9 du Code du Travail). Dans ce registre, l’agenda web et partagé permet à chacun des collaborateurs d’une même entreprise de consulter en ligne, à volonté et depuis n’importe quel matériel (PC, smartphone ou tablette) le planning de son collègue et d’organiser en conséquence son emploi du temps en fonction des disponibilités des uns et des autres.

Plus globalement, la gamme d’outils de gestion des tâches aujourd’hui proposés sur le marché des services numériques simplifient le suivi des projets et créent des interactions entre des personnes contraintes de communiquer à distance: cadres, techniciens, télétravailleurs et préposés à la validation.

Posté le par Jerome ALBERT